Aide au diagnostic
Généralités
Epidémie: que faire
Liste des épidémies
Actualités
Déclaration de cas
Aide au diagnostic
Traitement
Liens

DIAGNOSTIC PARASITOLOGIQUE
Il repose sur l'observation au microscope d'une biopsie musculaire :
- à l'état frais après compression entre 2 lames de verre
- sous forme de coupe histologique(sensibilité moindre).

La biopsie musculaire est souvent négative et difficile à interpréter dans les 15 premiers jours de la phase musculaire de la maladie. Dans ces cas là, une microdigestion chlorhydropeptique de la biopsie peut être réalisée (voir ci dessous).

*************************************************************************
jeune larve non encapsulée dans la fibre musculaire (quelques jours après l'infection)

Une revue générale

 

Une autre revue récente (Revue du Praticien, Février 2010)

larve non encapsulée & réaction inflammatoire musculaire (quelques semaines après l'infection)

TYPAGE DES ISOLATS
La biopsie musculaire permet d'obtenir des isolats que l'on peut typer par biologie moléculaire. LE CNR utilise une technique d'amplication de l'ADNr 5S suivie d'un séquençage.

Plusieurs espèces de trichine sont connues.

En France chez le sanglier, on trouve: Trichinella spiralis, T. britovi (plus résistante à la congélation) et T. pseudospiralis (non encapsulée).

T. nelsoni est retrouvée en Afrique noire, T. nativa (très résistante à la congélation) dans les zones arctiques et T. murrelli aux USA. Deux nouvelles espèces non encapsulées ont été identifiées récemment : T. papuae (Papouasie NG) et T. zimbabwensis (crocodiles).

Une revue récente sur l’épidemiologie mondiale de la trichinellose

 

larve mature encapsulée (quelques années après l'infection)

DIAGNOSTIC SEROLOGIQUE
Plusieurs techniques sérologiques sont utilisées : immuno-fluorescence indirecte, ELISA...

Ces techniques sont sensibles mais donnent parfois des faux positifs en cas d'atteinte par des maladies générales (cancers, collagénoses...) ou par d'autres parasitoses (douve du foie, bilharzioses...).

Le western blot permet d'éliminer ces fausses réactions positives.

La sérologie ne se positive que 10 à 20 jours après l'infection et quelques jours après le début des signes cliniques. Ne pas hésiter à la répéter.

voir article du CNR comparant diverses techniques
Evaluation du western-blot

 

*************************************************************************
western blot obtenu avec des sérums de patients atteints par différentes espèces (kit LDBio)

DIGESTION ARTIFICIELLE
La digestion à 37°C de l'échantillon, dans un mélange d'acide chlorhydrique et de pepsine, permet d'obtenir des larves à partir d'une biopsie musculaire ou de la viande responsable de cas. C'est une méthode très sensible.

La technique est disponible sur demande au CNR.

larves spiralées libérées par digestion

*
aspect obtenu en comprimant, à l'état frais, une biopsie musculaire entre 2 lames de verre